Devenir très musclé c’est possible ?

La nouvelle qui fait mal

Entre pratiquant de musculation, on se retrouve tous autour d’un but commun: devenir le plus musclé possible. C’est l’objectif quasi systématique de tous ceux qui s’entraînent. Et pourtant, nous serons seulement un très faible pourcentage à devenir très musclé. Le facteur commun à tous ceux qui sont très musclé (hormis dopage) est le temps. Il faut beaucoup de temps pour prendre du muscle. Afin d’arriver à un physique massif et sec, il faut une dizaine d’années et au moins 5 de plus pour exploiter le plein potentiel de son corps. C’est pourquoi les types énormes ne courent pas les rues. Dans notre société actuelle, on veut tout tout de suite, si possible sans trop travailler et en plus gratuitement. Si c’est votre cas, alors tourner vous vers le ping-pong ou le curling. Non pas que ces sports ne demandent pas de travail, mais simplement vous verrez des résultats bien plus rapidement, pour moins de travail et moins d’efforts…

Comment s’entraîner sur la durée

L’idée reçue n°1

Si, malgré l’annonce faite plus haut vous continuez à lire, alors vous êtes prêt à passer des centaines d’heures à vous entraînez pour changer votre vie. Maintenant que nous savons qu’il faudra des milliers d’entraînements pour exploiter son plein potentiel, voyons comment rendre cela moins contraignant. En musculation, ce sont les premiers mois qui sont les plus déterminant, nombreux sont ceux qui abandonnent après quelques semaines d’entrainement. Les raisons de l’abandon sont souvent liées aux mensonges de départ lorsqu’on s’inscrit en salle. On nous promet des résultats rapides (en général sans parler de nutrition). L’inscription se fait et au bout de quatre mois d’entrainement et « seulement » 2kg de muscle en plus on abandonne car les résultats ne correspondent pas à ceux espérer. Ceux qui ont passé ce cap des 6-12 mois s’entraîneront sans doute des années, car ils ont compris, pour la plupart, l’extrême lenteur du processus de construction musculaire.

 

Pourquoi je m’entraîne

Pour s’entraîner longtemps et devenir musclé, il est primordial de savoir pourquoi je le fait. Si je m’entraîne pour plaire aux filles, ou être plus impressionnant que mon collègue, c’est en général voué a l’échec. Il ne s’agit pas d’une démarche personnelle, mais de quelque chose que l’on fait pour les autres. En voulant leur plaire, ou en voulant faire mieux qu’eux. Pour s’entraîner longtemps il faut le faire pour soi, pour être mieux dans sa peau, pour être en meilleure santé, pour repousser des barrières psychologiques, pour s’épanouir dans un sport… Ne surtout pas le faire pour être aimé des autres, car une fois cet objectif atteins, vous n’aurez plus aucune raison de continuer et alors plus d’intérêt d’aller s’entraîner.

 

Trouver son vrai « Pourquoi »

Quand on s’entraîne depuis un certain moment et que notre vie nous force à faire des choix (emploi du temps chargé par exemple) alors nous devons éliminez certaine activité de notre quotidien. La musculation est souvent perçue comme un loisir. C’est alors bien souvent la première chose qui saute (bien avant les 4h dans le canapé après le boulot…). Quand vous arrivez à cette question dans votre vie, faites une liste de tout ce que vous faites chaque jour et ce que cela vous apporte en bien et en mal. Dans la majorité des cas, la musculation vous apporte bien plus de positif que tout le reste de vos activités. Il est alors possible de faire des concessions et de ralentir votre fréquence d’entrainement mais après plusieurs années, si vous n’êtes pas blessé ou si vous avez encore le temps de regarder la télé tout les jours il serait stupide de supprimer l’entrainement de votre vie.

 

Ne pas trop en faire (plus ≠ mieux)

Ce qui peut pousser à faire un « burn-out de muscul » est le sur-entrainement au sens psychologique. S’entraîner 6 fois par semaine quand on est étudiant ou au chômage ne pose à priori aucun problème. Mais s’imposer un tel rythme quand on commence à avoir plusieurs responsabilités peut compromettre votre motivation et vous dégoûté de la musculation. Ce qu’il faut comprendre, c’est que la musculation c’est comme tout dans la vie. Plus ≠ mieux, travailler plus pour gagner plus est une fumisterie, par contre travailler mieux pour gagner plus c’est la vérité. Graphique musculationEt s’entraîner mieux pour gagner plus c’est aussi la vérité. Il s’agit donc d’optimiser sont entrainement au maximum afin d’avoir d’excellents résultats en s’entraînant 4 fois par semaine. Ce qui vous laissera bien plus de temps libre et de moment pour respirer.

 

Les résultats

Comme dit plus haut, il est très important de comprendre la lenteur extrême de la prise de muscle. Les premières années, vous pourrez espérer prendre jusqu’à 4 ou 5kg de muscles mais rapidement la vitesse de progression réduit drastiquement. Ainsi sur vos meilleures années en vous entraînant à fond et en faisant tout comme il faut, il est possible de prendre 1k ou 1kg500 de muscle à l’année. Il est donc important d’être conscient de cela dès le début pour qu’une fois arrivé à la troisième ou quatrième année d’entrainement vous n’ayez pas l’impression de stagner physiquement. C’est juste que vous vous rapprochez de plus en plus de la limite. Une voiture passe très rapidement de 0 à 100 km/h (en fonction du modèle) mais de 100 à 200 km/h c’est bien plus long. Et plus on monte plus elle se rapproche de sa vitesse max atteignable, comme nous en musculation.BMW M4

 

Le plus important, l’automatisme

Après 6 mois ou un an de travail dans la même entreprise au même poste, il vous est complètement automatique de cyclevous levez à 8h pour être au travail à 9 puis manger à 12… Cela est imprimé dans votre journée et vous n’avez plus besoin de vous motivez pendant 30 min avant de commencer votre journée… En musculation c’est le même schéma. Votre entrainement doit faire parti intégrante de votre journée au même titre que le travail, 13h fin du repas 16h fin du travail, 16h30 prendre les enfants a l’école, 17h collation et 18h entrainement. C’est logique pour tout le monde dans votre entourage. C’est imprimé noir sur blanc sur votre feuille de journée. En procédant ainsi, vous éviterez de nombreux problèmes, du type manque de motivation, ou alors reproche de votre entourage etc. Si cela devient un automatisme pour vous et pour les autres alors il y aura beaucoup moins d’entrainement loupés pour des détails.

 

Faire des points performance + physique réguliers.

Pour ne pas perdre sa motivation, il est intéressant de quantifier sa progression. En se pesant 1 fois toute les semaines, en prenant une photo sous plusieurs angles tout les 6 mois, et surtout en notant ses performances à l’entrainement pour voir si, d’une année à l’autre, toutes vos barres ont pris 5kg ou bien 15kg. Tout ces chiffres sont adaptables en fonction de chacun, mais à force de se voir dans le miroir tout les jours, on en oublie presque la personne que l’on était il y a 3 ans…

 

Conclusion

En vérité, la musculation n’est pas fait pour tout le monde, car comme dit précédemment, un pourcentage très faible de réels passionnés tiendront sur le long terme, et hormis le temps, le point commun à toute ces personnes est qu’elles ne font pas de la musculation pour atteindre un physique incroyable ou des performances astronomiques. Ils ont compris depuis longtemps que l’objectif réel n’est pas l’arrivé, le résultat final. Non, l’objectif c’est le chemin et toute ses embûches qui mènent à l’arrivée qui sont le plus important. C’est la seule chose qui compte vraiment.

 

En plus de cet article vous êtes libre de recevoir cet ebook gratuit qui vous livre des conseils avisés pour progresser en musculation.

 

Cliquez ICI pour vous inscrire et commencer la lecture de l’EBOOK dans 5 min! 

Maël brossaud

Fondateur du site GetStronG.fr et auteur du Guide Moderne de la Nutrition. Il est expert dans le domaine de la remise en forme et a à cœur de partager des informations utiles et accessibles à tous.

Laisser un commentaire