Comment fabriquer du temps ?

Version audio disponible ici

Dans une société ou tout va trop vite il est important de comprendre la notion de temporalité. Notre temps est la chose la plus précieuse sur cette terre, rien n’achète le temps, et le temps qui passe ne pourra jamais être rattrapé. On sait tous que le temps est précieux et irrécupérable, mais on agit tous comme si on ignorait cette information. On échange notre temps contre de l’argent, contre du divertissement qui nous faut régresser et contre toutes sortes de choses qui souvent n’en valent pas la peine.

 

Mise à plat du temps

Pour gagner du temps, et surtout en posséder plus il faut d’abord faire ses comptes, gérer son épargne et ses actifs. La majorité de la population fait ça régulièrement avec l’argent, c’est très commun mais très peu le font avec le temps, alors que j’ai déjà dit que Le temps a beaucoup plus de valeur que l’argent. Comment peut-on en être arriver à gâcher sans en être conscient quelque chose d’aussi précieux ?

Pour schématiser voici mon exemple.

Pour votre semaine notez comme suis votre temps de :

  • Sommeil= 56htemps horloge
  • Travail= 40h
  • Entretien maison= 1h30h
  • Préparation repas= 7h
  • Se laver, manger, s’habiller= 21h
  • S’occuper des enfants= 0h
  • Tâche diverse= 1h
  • Sport= 10h
  • Réflexion, lecture, promenade= 14h
  • Transport= 1
  • 151,30h+17h à rien faire (divertissement)
  • 168h par semaine.

J’ai dans mon cas 17h de divertissement ce qui me fait 2h30 par jour à ne rien faire du tout. C’est-à-dire que je comble ce temps en regardant la télé, en faisant des siestes, en surfant sur internet. Mais je pourrai très bien passer ces 2h30 quotidienne à être assis et fixer mon mur blanc, sans que cela ne change rien au reste de mon planning.

 

Répartition de la semaine

Après avoir effectué votre mis à plat, vous allez devoir faire votre répartition de la semaine en sortant du chemin tout tracé que l’on définit à savoir : travail du lundi au vendredi et détente le Week-end. En général ce type de planning par défaut nous correspond tout simplement parce qu’on n’en n’a jamais connu d’autre. Pendant des années j’ai été « forcé » à respecter ce planning et il m’allait, comme à nous tous mais à partir du moment où j’en ai changé, ma vie a également changé. Aujourd’hui j’aime autant le lundi que le samedi, et chaque jour de la semaine à une valeur égal pour moi. Parce que j’ai su répartir équitablement les moments de détente, de travail et de plaisir dans ma semaine. Alors qu’avant on me forçais à manger un bout de pain et un verre d’eau du lundi au vendredi, puis le samedi et le dimanche on me forçait à faire une overdose de nourriture parce qu’il a été défini que ce serait les jours ou je pouvais profiter de la vie. Il faut dire non à cela et pouvoir aimer chaque jour, se lever tous les matins heureux de savoir que durant la journée on fera au moins une chose qui nous plait.

Nous allons donc rechercher à avoir plus de temps pour une ou plusieurs activité en gardant au minimum 15h ou rien n’est prévu dans la semaine rien du tout, juste ne rien faire, ou allez à la plage etc…

Dans mon exemple je vais chercher à gagner du temps à ne rien faire (objectif 20h) et du temps pour des tâches diverses (objectif 3h). Ici je remplis le tableau à partir de ma vie, ce qui est compressible pour moi ne le sera pas pour tous, remplissez-le sans vous mentir, en étant honnête et transparent avec vous-même. Et avant d’insérer une tache dans une case ne réfléchissez pas trois heures, si vous pensez pouvoir réduire votre temps de travail notez le, vous réfléchirez plus tard à la façon dont vous pourriez le faire.

Pour savoir comment repartir votre semaine selon vos goûts voici le tableau qui est susceptible de changer votre vie :

Activités compressibles Activités difficilement compressibles Activités incompressibles
Préparation repas 7h Transport 1h Sommeil 56h
Travail 40h Entretien maison 1h30 Sport 10h
Se laver, manger, s’habiller 21h Réflexion lecture promenade 14h Tâches diverses 1h
Divertissements 17h
Taches diverses 1h
68h compressibles 16h30 difficilement compressibles 85h incompressibles
Objectif= récupérer 5h pour : 3h de divertissement supplémentaires et 2h de taches diverses supplémentaires.

 

Solution= Préparer plusieurs repas en une fois me fera économiser 1h30 par semaine. Je vais également travailler 2h de moins par semaine en travaillant plus efficacement et en me concentrant sur les points les plus important qui m’apporte le plus de résultats. Puis pour les 1h30 restante, quand j’irais me promener, j’écouterais des livres audios ce qui me permettra de faire deux choses en même temps et ainsi de pouvoir attribuer du temps à ce qui est ma priorité du moment.

Prioriser

Le tableau si dessus peut pousser à la réflexion, car c’est bien sûr de la théorie et ça parait extrêmement simple d’organiser son temps comme ceci. Certaines personnes vont être contre ce système de repartir son temps ainsi en évoquant les arguments du style : « si tu fais ça tu ne laisses pas de place pour l’imprévu » ; « Ce système ne tient pas compte des différentes phases d’émotions que l’on peut ressentir… ». Ce sont bien sûr des arguments intéressants mais qui la plupart du temps seront avancé par des gens qui ne souhaitent pas atteindre un objectif précis quantifiable et prévisionnel. Si je veux me laisser vivre, laisser passer ma vie comme le destin l’a décidé, ou comme mon patron l’a décidé, ou comme ma famille l’a décidé, en fait comme tout le monde l’a décidé sauf moi, alors en effet il n’y a aucun intérêt à repartir son temps de façon optimal. Mais dans ce cas inutile de venir se plaindre que vous travaillez trop, que vous n’avez pas assez de temps pour vous, que vous n’avez pas assez de vacances, que vous n’avez pas de chance et pas la peine non plus de jalouser ceux qui ont réussi à travailler 5 fois moins que vous pour des résultats supérieurs… Quand on veut quelque chose alors il ne faut pas l’attendre. Je veux travailler moins : je cherche une solution pour travailler moins. Je veux être plus musclé : je cherche comment être plus musclé. Je veux plus de temps pour m’occuper de mes enfants : je cherche comment passer plus de temps avec eux.  Et J’AGIS, J’ARRETE D’ATTENDRE SANS RIEN FAIRE, J’ARRETE DE CROIRE QUE TOUS VA S’ARRANGER TOUS SEUL. L’ACTION EST LE SEUL MOYEN D’AVANCER.

Ce qui nous amène au concept de la priorisation. La priorisation, c’est ce qui pour moi, ICI ET MAINTENANT (j’insiste sur ce point) est une priorité. Est-ce que c’est dormir plus ? Si oui je fais le tableau et je trouve comment dormir plus. Est-ce que c’est faire plus de sport ? Même chose le tableau. Et pourquoi la priorité est un concept qui change et évolue ? Simplement car contrairement à ce que le tableau peut laisser penser, rien n’est figé. Dans mon exemple, si dans 3 mois je trouve que dans ma semaine a de trop nombreuses reprises, je suis à ne rien faire et que ça m’est néfaste, alors j’ai JUSTE 0 à ouvrir mon tableau et à supprimer 5h de divertissement par semaine. 5h que je redistribuerai entre les différentes priorités de ce moment précis. Ça n’est pas parce que un jour J, vous avez inscrit une durée D, que vous attribuer à une activité X, que dans 6 semaine D et X auront complètement changé. Le tableau vous permet juste de formaliser une information, il ne vous force pas à signer un contrat à durée indéterminé de 10h de sport par semaine… C’est vous qui choisissez ce que vous voulez faire de votre vie. Personne d’autre que vous n’a à choisir combien de temps vous devriez passer sur chaque activité.

Trouver de l’intérêt

Une bonne façon de récupérer du temps pour ce qui nous importe vraiment est de se poser régulièrement cette question. Pourquoi, je le fais ? Cette question en se la posant régulièrement apporte une nouvelle dimension à nos activités. Elle peut vraiment nous remotiver dans les moments de doute, et aussi être un énorme soutien dans nos grands choix de vie.  Quand on regarde la télé alors qu’il était prévu d’aller faire du sport, pourquoi je le fais ? Et au moment où la question aura été intégré à votre esprit votre comportement va changer, car vous êtes face à votre propre faiblesse : je suis devant le télé au lieu de faire du sport parce que je suis feignant et que je ne tiens pas ma parole= réaction= NON, je ne dois pas être comme ça je vaux bien mieux que le simple type qui passe son temps devant la télé à se mentir a lui-même.tigre dort

Une action= une question= une réflexion= un changement. C’est aussi très valable dans une situation comme avoir changé d’alimentation et avoir envie de craquer pour une pizza, pourquoi je le fais ? Parce que j’ai décidé de changer de vie, je ne veux pas être malade et ne pas pouvoir voire grandir mes enfants, je veux pouvoir courir avec eux, nager avec eux, jouer etc. C’est pour ça que je le fais, alors pas de pizza je vaux mieux que ça, je tiens ma parole et je continue d’investir en moi.

Cette question est applicable à tous les domaines de votre vie et vous fera faire des choix qui sont fidèle à la personne que vous souhaitez être. POURQUOI JE LE FAIS ?

Ne pas repousser

Dans le même esprit que la partie précédente, il est très facile de repousser des taches ou des engagements. Je dois prendre un rdv mais je n’aime pas parler au téléphone, sa me stress et en plus je n’ai pas vraiment besoin de ce rdv… Ici, vous avez : une appréhension, et une action à effectuer, problème vous êtes stressé et vous vous mentez en disant que ce n’est pas important. Un moyen efficace qui a fait ses preuves est de se forcer à faire les choses si elles peuvent nous apporter quelque chose de positif. 3,2,1 go. Je le fais.

C’est tout, rien de plus simple, vous appréhendez quelque chose, vous avez la flemme, « pas le temps… », pas la motivation… Faites-le ! Je dois appelez pour un rdv mais je stress ? Rien de plus simple je conte à voix haute 3, 2, 1. BOOM, j’y vais, j’ai passé un contrat oral avec moi-même avec potentiellement les gens autour de moi, je dois agir, je n’ai plus le choix le départ a été annoncé quand le décompte c’est terminé.

C’est en partie grâce à ça que j’ai entrepris énormément de chose dans ma vie, quand je suis allongé le matin que je ne veux pas me lever, aujourd’hui automatiquement le décompte se met en marche dans ma tête 3,2,1 Boom debout, aller passe à l’action respect tes engagement, c’est parti. Ainsi, à une période de ma vie ce « top départ » me poussait à l’action une dizaine de fois par jour. Ensuite le processus passe en pilote automatique et se glisse dans vos penser quand vous faite quelque chose que vous n’étiez pas censé faire.

Alors n’oubliez pas, pour passer à l’action il n’y a pas de bons ou de mauvais moments, c’est juste maintenant tout de suite 3,2,1 BOOM c’est parti ! LE BON MOMENT, C’EST MAINTENANT !

La détente obligatoire, pourquoi ?

Dans ce monde ou tout va trop vite, on en oublierait presque de penser à soi. Pas au sens matériel mais au sens profond, au vrai sens de la vie. Penser à soi pour de vrai, être capable de passer un moment seul, sans parler, sans sortir son portable, sans réfléchir à quoi que ce soit en étant juste avec soi-même ici et maintenant. Prendre conscience de sa vie, de son corps de son esprit. Quand on demande aux gens comment tu prends soin de toi, 100% de chance d’avoir une réponse type : je fais du sport, je mange bien, je mets de la crème anti ride blablas… NAN, mais pour de vrai comment tu t’occupes de toi de ton esprit ? Et là c’est chou blanc, ou alors pas de réponse ou bien « c’est un truc de moine bouddhiste ça je ne fais pas ces conneries moi ». Et voilà la grosse erreur, on vie dans le passé, le futur, mais jamais aujourd’hui on se plaint toujours de ne pas avoir le temps, l’argent, ou de ne pas être au bon endroit au bon moment, mais on en oublie l’essentiel : c’est d’être ici, à cet endroit ici et maintenant, vivant. Au début, il peut être très compliqué d’être confronté à soi-même pour la première fois, aucun bruit, aucune interaction avec personne, seul avec son esprit, 99% des gens seront mal à l’aise de ne rien avoir à faire, et 100% penseront justement a ce qu’ils ont à faire, comme allez faire les course, faire à manger, payer ses facture, faire changer ses pneus…temps est relatif getstrong

C’est tout à fait normal les première fois, mais persévérer obliger vous à passer au moins cinq minute par jour seul en ne pensant à rien, rien du tout concentrez-vous sur votre respiration, et méditez. Ralentissez votre rythme cardiaque, prenez conscience de vous-même. Forcez-vous à le faire et les résultats dépasseront largement ceux à quoi vous auriez pu vous attendre.

Malgré la longueur de cet article, il n’y aura pas de conclusion autre que cette phrase :

Live in the moment.

[mc4wp_form id= »345″]

Maël brossaud

Fondateur du site GetStronG.fr et auteur du Guide Moderne de la Nutrition. Il est expert dans le domaine de la remise en forme et a à cœur de partager des informations utiles et accessibles à tous.

Laisser un commentaire