Les Facteurs de réussites en musculation transposables dans la vie !

Les principes de la musculation sont applicables en quasi tout point aux principes de la vie, il est facile de faire des ponts et des comparaisons.

 

Facteur 1 : Le tempstemps

En musculation comme dans la vie n’arrive du jour au lendemain, au petit bonheur la chance. Certains gagne au loto et devienne riche, certains ont une génétique incroyable et devienne énorme en 6 mois. Mais pour la majorité, il devra se passer longtemps avant que notre physique se transforme, ou que nos projets aboutissent. En s’engageant dans quelque chose il faut être conscient avant de commencer que cela prendra du temps et que jamais personne n’a bâti quelque chose de grand en quelques jours. C’est facile à dire, beaucoup moins à assimiler. Se résoudre à progresser lentement est compliqué. « Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion ». Peu importe le temps qu’il faudra pour atteindre vos objectifs, si vous aimez profondément ce que vous faite, alors vous finirez par y arriver, même si vous devez y passer votre vie.

 

Facteur 2 : Le travail

Certains pensent à tort que le travail devrait être le facteur numéro 1. Je l’ai volontairement placé en second, car vous aurez beau travaillez 12h par jours tous les jours pendant 1 an, si votre projet avait besoin de 1an et 3 mois pour réussir, vous auriez abandonné proche de l’aboutissement.

Le travail pour le travail n’est pas une bonne option, bien sûr qu’il faut travailler pour réussir, mais tout en excès fini par être mauvais. Le travail, l’entrainement, l’eau, le sommeil, les vitamines… Pour pouvoir durer il faut travaillez intelligemment, step by step. Si vous avez prévu un objectif précis pour dans deux ans, découper le en 10 ou 20 palier, afin de ne pas tombez dans le travail pour le travail qui s’apparente à brasser de l’air. Il est très compliqué de réaliser de grand projet surtout quand on est seul, alors prenez le temps et accomplissez chaque jour un pas de plus qui vous rapproche de l’objectif, plutôt que de courir le plus vite possible pour finalement abandonner à quelques mètres de l’arriver.

En musculation, si vous voulez atteindre 10×100 au développé couché et que votre perf actuelle correspond à 10×50, voyez loin et prévoyez des pallier à 65 et 80, pour ne pas perdre votre motivation et bien vous rendre compte que la progression est présente. Travaillez oui, mais intelligemment.

 

Facteur 3 : La patience

patience

La patience est étroitement liée au temps. La principale différence est que l’on peut avoir conscience qu’il faudra voir des années pour atteindre ses objectifs, on peut l’avoir intégré parfaitement. Puis au bout d’un moment en avoir marre d’attendre, se dire qu’il nous reste six mois avant d’y arriver (et encore si sa marche), partait d’un coup une éternité. Ne pas être patient peut conduire à la blessure en musculation et à la faillite dans le business. A vouloir faire tout trop vite ou saute des étape fondamental en se persuadant qu’elles ne nous sont pas utiles. Sauf qu’à l’arrivée ce sera ces étapes sauter qui feront la différence. Rien ne sert de courir: il faut partir à point.

 

Facteur 4 : La persévérancemusculation perseverance

A chaque fois que vous appelez le service client de votre opérateur mobile, ou votre fournisseur d’électricité, combien de fois avez-vous raccrocher avant que quelqu’un réponde ? Pour la plupart d’entre nous au moins 50% des fois. Sauf que si je raccroche celui qui à appeler en même temps que moi se rapprochera plus prêt de l’objectif. Si je décide d’abandonné la musculation parce que je ne progresse plus après 3 ans d’entrainements, alors (même si on ne doit pas se comparer en muscul), mon voisin s’obstinera et trouvera un moyen de relancer sa progression. Pour le business c’est pareil, n’arrêter jamais de vous obstiner tant que vous n’avez pas tout donner. Si ça fait un an que vous cherchez comment vous lancer dans votre secteur mais que vous finissez par conclure qu’il n’y a pas de place pour vous. C’est sans doute faux, lancer vous, mesurer les risques, réussissez, rater, recommencer. Essayer et passer à l’action c’est surtout ce qui compte. Ne pas abandonnez tant qu’on a pas tout essayer, ce conseil est valable seulement si ce que vous voulez faire vous tient profondément à cœur.

 

Facteur 5 : L’intelligence

Quand on parle d’intelligence c’est assez personnel, personne ne peut vraiment juger l’intelligence d’autrui. Ce qui importe vraiment c’est d’avoir plus de connaissances (la connaissance qui est apparenté à l’intelligence), que notre auditoire pour être légitime. Je parle aujourd’hui de musculation, de nutrition et de développement personnel parce que les connaissances que j’ai accumulé dans ces domaines précis me permette d’en parler et d’enseigner aux autres. Cependant ceux qui me lisent ne sont pas loin intelligent que moi, ils ont moins de connaissance dans ces domaines, mais ils en ont sans doute plus dans des domaines qui me sont complètement inconnus. Le niveau d’intelligence est donc lissé naturellement. Ne vous méprenez pas sur votre soi-disant intelligence.

intelligence

Par exemple, être bon à l’école ne veux pas dire être intelligent, ça veut dire être capable d’avaler et de rejeter de grosse quantité d’informations, c’est une forme d’intelligence mais ça n’est pas l’intelligence au sens large. Avant de vous lancer dans un business réfléchissez seulement à votre légitimité, est ce que vous estimez en savoir plus sur votre sujet que 99% de la population ?

Si oui alors lancer vous, vous avez des choses à apprendre aux autres et une valeur ajoutée à apporter à la population. Si vous savez que vos connaissances sont supérieures à 99% mais que vous ne rentrez pas dans les standards de légitimité, à savoir : avoir un diplôme. Ne vous en faites pas, si on ne vous suit pas uniquement parce que vous n’avez pas de diplôme alors ces personnes sont bien trop fermé d’esprit et vivent dans le passé.

Croire qu’en 2018 les diplôme sont indispensable dans tous les secteurs d’activité est un rêve éveiller, avec internet n’importe qui ou presque peut devenir un expert dans un domaine sans faire d’étude et pour cela il suffit d’avoir deux choses : La passion et le travail. A choisir entre un garagiste qui est diplômé mais qui fait son métier par default parce qu’il n’en trouve pas d’autre, ou un garagiste non diplômé mais qui est passionné et qui me le prouve dès le premier contact je choisi immédiatement le second, et ceux dans n’importe quels domaines. L’intelligence dans votre projet s’apparente donc à la passion.

 


 

En plus de cet article vous êtes libre de recevoir cet EBOOK gratuit qui vous livre des conseils avisés pour progresser en musculation.

 

Cliquez ICI pour vous inscrire et commencer la lecture de l’EBOOK dans 5 min! 

Maël brossaud

Fondateur du site GetStronG.fr et auteur du Guide Moderne de la Nutrition. Il est expert dans le domaine de la remise en forme et a à cœur de partager des informations utiles et accessibles à tous.

Laisser un commentaire