Sodas classiques ou sodas sans sucres ? Lequel choisir ?

Composition

Vous connaissez sans doute la rumeur selon laquelle on retrouve 7 pierres de sucres dans une cannette de soda. Cela parait trop gros pour être vrai !

L’idée même de manger 7 morceaux de sucre à la suite vous écœure alors il vous semble impossible de les boire sans vous en rendre compte… Et pourtant, si j’en parle c’est qu’il y a une raison.

 

SODA CLASSIQUE (33 cl) SODA SANS SUCRES (33 cl)
KCALORIES 140 kcal 1 kcal
PROTEINES 0 g 0 g
GLUCIDES 35 g 0 g
LIPIDES 0 g 0 g

 

Lequel choisir ?

De prime abord la question ne se pose même pas. Si je vous dis qu’il faut boire plus de 100L de soda zéro sucre pour ingérer autant de calorie que dans 1 L de soda classique.

La réponse logique est évidement : consommer du soda zéro sucres.

Cependant plusieurs études démontrent que le soda sans sucres induit une augmentation significative de l’appétit suite à sa consommation. C’est notamment la conclusion d’une étude menée sur 12 sportifs divisés en 3 groupes.

Chaque groupe doit effectuer une séance de sport au même niveau d’intensité, puis reçoit dans un verre opaque une boisson de 500ml.

Dans les verres se trouvait respectivement du soda classique, du soda sans sucres, de l’eau. Après 45 minutes les 3 groupes ont eu droit à un repas à volonté. Le groupe de l’eau a mangé raisonnablement, celui du soda classique a ingéré 1,2 fois plus de nourriture que ceux ayant bu de l’eau. Le dernier groupe du soda sans sucres a mangé en moyenne 2 fois plus que le groupe de l’eau.

 

La solution inadaptée

Le fait de remplacer le soda classique par un soda sans sucres ne résout pas le problème à 100%. Au mieux cela réduit certains problèmes liés à un excèdent calorique mais n’est pas une solution viable à long terme.

Notamment parce que la consommation de soda sans sucres n’est pas sans risques. En effet pour remplacer le sucre sans pour autant faire gonfler les calories, les industriels utilisent de l’aspartame.

L’aspartame présente plusieurs avantages : il a un pouvoir sucrant 200 fois plus élevé que le sucre et par conséquent nécessite une quantité bien moindre pour un goût similaire. Qui dit une quantité moindre dit moins de calories.

Moins de calories certes, mais à quel prix (pour la santé) ? L’aspartame est au centre de nombreuses controverses. Connu sous le code E951, il est composé de produits chimiques : l’acide aspartique (40%), la phénylalanine (40%) et le méthanol (10%).

Selon les études réalisées jusqu’à présent, la consommation d’aspartame peut provoquer à long terme les effets suivants : maux de tête, migraines, étourdissements, crises d’apoplexie, nausées, engourdissements, spasmes musculaires, gains de poids, irritations cutanées, dépression, fatigue, irritabilité, tachycardie, insomnies, problèmes visuels, perte d’ouïe, palpitations cardiaques, difficultés respiratoires, crises d’anxiété, difficultés d’élocution, perte du goût, goût de fer, vertige, perte de mémoire et douleurs articulaires.

Alors que la plupart des produits nocifs ont des effets immédiats, l’aspartame lui s’accumule lentement dans le corps pour ensuite perturber le cerveau et le système hormonal…

édulcorants

Le chercheur Richard WURTMAN a trouvé que la consommation de doses élevées provoquerait effectivement des « crises » de sucre et donc favoriserait la prise de poids. L’American Cancer Society a confirmé cette déclaration en menant une étude sur 80 000 femmes durant six ans. Les femmes qui ont pris le plus de poids pendant cette période furent celles qui consommaient le plus d’édulcorants !

 

Conclusion

D’après les informations présentées dans cet article, la meilleure alternative reste bien entendu de boire de l’eau.

Pour apporter la véritable réponse à la question, la consommation de soda sans sucres me parait plus judicieuse (toujours dans des doses peu élevées). Le problème auquel font face les buveurs de soda en général, c’est un excès pondéral qui est aggravé par la consommation massive de sodas sucrés. Le fait de le remplacer par un soda sans sucres ne résoudra pas le problème, mais cela peut potentiellement limiter la casse.

Finalement c’est un choix assez personnel qui doit être fait en pleine conscience des risques encourus.

Comme d’habitude 1 verre de soda par semaine ne vous tuera pas. Mais si vous pensez sauvez votre peau en remplaçant 2 L de sodas classiques journalier par 2 L de sodas sans sucres : une remise en question de votre raisonnement est à envisager sérieusement.

 

Maël brossaud

Fondateur du site GetStronG.fr et auteur du Guide Moderne de la Nutrition. Il est expert dans le domaine de la remise en forme et a à cœur de partager des informations utiles et accessibles à tous.

Laisser un commentaire